Cédric Klapisch, parrain de la 5e édition

Quand j’étais étudiant en cinéma, il y a eu une année pendant laquelle j’ai vu beaucoup de films. J’avais 20 ans et j’ai eu besoin de voir entre 3 et 5 films par jour.
Encore aujourd’hui, je ne sais toujours pas pourquoi j’ai eu une telle frénésie pour les films dont j’avais toujours entendu parler.
Cette envie m’a étrangement amené à découvrir aussi des films dont je n’avais jamais entendu parler et qui m’ont marqué pour toute la vie. C’est sans doute ça ce qu’on appelle « la cinéphilie ».
Pourtant, si je suis honnête, je n’aime pas beaucoup ce mot.  La cinéphilie, ça a un côté sérieux qui me rebute un peu. Pour moi il y a une notion de plaisir qui est indispensable dans la culture. Quand on est jeune, entendre : « Il faut connaitre les œuvres importantes du passé », c’est forcément chiant. Jouer à Fifa, voir une bonne série télé, aller au café avec des amis ou être rivé sur les réseaux sociaux, paraît forcément plus attirant.
C’est vrai qu’il y a un léger effort à faire pour se mettre devant un film de Fellini, de Godard, de Cassavetes ou de Dreyer. De la même façon si personne ne vous oblige à lire de La Fontaine, Molière ou Proust il y a peu de chances pour que vous ayez super envie de vous jeter sur leurs livres juste « par envie »… Pourtant quand on est adulte on sait que… ça : « la culture », c’est indispensable.
Aujourd’hui, si je suis honnête, après avoir fait 13 longs métrages, participé à une série télé, fait plusieurs documentaires, ce qui me reste le plus, ce qui me sert le plus dans mon travail quotidien c’est justement ça… Avoir vu des films, beaucoup de films. Après coup, les films marquants ce ne sont pas forcément les chefs-d’œuvre, les films considérés comme des grands « Classiques »… Non parfois un film qui m’a bouleversé, c’est juste un film qui me touche moi. Parfois ça prend des années pour comprendre pourquoi un film m’a à ce point-là touché.
Voilà… Tout ça pour dire que j’ai envie de vous donner envie… Allez voir des films !

Cédric Kaplisch vous donne rendez-vous pour l’ouverture de la 5e édition du Festival Play it again !

Il présentera la séance, en avant-première et en ciné-concert, des Lois de l’hospitalité, de Buster Keaton.

Mardi 2 avril 2019 à 20h
Cinéma Le Grand Action
5 rue des Écoles, 75005 Paris

 

BIO – Cédric Klapisch est né à Neuilly en 1961.

Après un mémoire de Maîtrise sur Tex Avery et les Marx Brothers, il part étudier le cinéma à l’université de New York (NYU) en 1983. De retour en France, il réalise quatre courts-métrages, dont le remarqué Ce qui me meut sur Etienne-Jules Marey. Son premier long métrage, Riens du tout, est nommé aux César en 1992. Puis il réalise un téléfilm pour ARTE, Le Péril jeune, qui sort en salles. Le film, qui révèle Romain Duris, est un grand succès public.

Il réalise ensuite plus de dix longs métrages (Chacun cherche son chat, Un air de famille d’après la pièce de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui, Ma part de gâteau, Paris ou sa trilogie constituée de L’Auberge espagnole, Les Poupées russes et Casse-tête chinois) et plusieurs documentaires dont L’Espace d’un instant sur la danseuse étoile Aurélie Dupont qui obtient un Fipa d’Or en 2010.

Son dernier film, Ce qui nous lie, est sorti en juin 2017.